actualités

30ème Marathon des sables : nous y serons…

Nous serons tous avec Anne pour ce 30ème Marathon des Sables qui se déroulera du 3 au 11 avril dans le Sahara Sud Marocain. Anne LEGUILLIER a rejoint l’équipe en 2014 en tant qu’assistante de Direction. Elle participera cette année à cette épreuve, qui pour tous

Nous serons tous avec Anne pour ce 30ème Marathon des sables qui se déroulera du 3 au 11 avril dans le Sahara Sud Marocain.

Anne LEGUILLIER a rejoint l’équipe en 2014 en tant qu’assistante de Direction. Elle participera cette année à cette épreuve, qui pour tous ceux qui ont pratiqué de près ou de loin la course à pied, est une des épreuves les plus difficiles. Lire la suite « 30ème Marathon des sables : nous y serons… »

Natixis Car Lease : Fédérer les équipes autour de la nouvelle appli’

Julie Le BOLZER du quotidien Les échos a publié un article sur l’expérience de Natixis Car Lease, Groupe BPCE, en matière de projet informatique réussi. Le projet WebCoter dont le but a été de développer une application de configuration et de tarification de véhicules en ligne prouve que l’on peut mener et réussir en 6 mois un projet informatique d’ampleur.

Julie le BOLZER rappelle dans cet article,  l’importance de la note de cadrage tout comme celle de bien solliciter les équipes dès le début du projet afin de recueillir au mieux leurs besoins.

Pour lire l’article cliquez ici.

Réseaux sociaux d’entreprise : les clés pour réussir

Pour une entreprise, le déploiement d’un réseau social interne représente désormais un moment clé du passage au numérique. Les solutions proposées se multiplient et se diversifient de jour en jour. Pourtant, selon le cabinet d’études Gartner, seuls 10% de ces projets sont réussis. Dans la grande majorité des cas, le taux d’utilisation de l’outil est loin des attentes initiales. Le magazine Courrier Cadres & Dirigeants de décembre 2014 a publié un article reprenant les conseils de Laurent GARNIER Directeur Général de iDeMa.

En voici un extrait.

Parmi les nombreuses situations d’échec, on trouve principalement des entreprises dont la démarche se résume à la mise en place d’une solution toute faite, en se basant sur une idée simple  : si elle a marché chez d’autres cela sera aussi le cas chez elles. Les collaborateurs sont ensuite censés investir naturellement et par eux-mêmes les outils collaboratifs mis à leur disposition. Une préoccupation nécessaire à la réussite du projet leur manque, il faut d’abord penser à l’utilisateur final, à toutes les étapes  : la conception, le déploiement et l’usage. Et se demander quelles sont les conditions à réunir pour mieux prendre en compte l’usager et pour rendre ainsi plus attractive sa solution de réseau social d’entreprise (RSE).

Définir le besoin

Beaucoup de projets RSE échouent tout simplement parce que la solution déployée ne correspond à aucun besoin métier. Certes leurs bienfaits sont pour la plupart indirects. Ils bénéficient aux missions de l’entreprise par le biais d’une meilleure communication et d’une plus grande place donnée à l’innovation, mais il est nécessaire de cerner les besoins de chacun pour choisir ou développer la solution qui convient. Un diagnostic des pratiques collaboratives actuelles de l’entreprise s’impose. Cela peut passer par des phases de test limitées à des petites communautés, des groupes pilotes. Ces périodes d’incubation mettent souvent en lumière des marges d’amélioration dont il aurait été difficile de prendre conscience sans un test pratique. Des collaborateurs de services différents réalisent que leurs zones de veille se recoupent et mettent en place un outil collaboratif pour échanger sur leurs domaines d’expertise respectifs.  D’autres comprennent qu’une partie de leur travail de documentation et de formation des nouveaux employés pourrait être avantageusement remplacée par une base de données centralisée. Ils la créent et l’enrichissent eux-mêmes au fur et à mesure en fonction des besoins, mettant ainsi fin aux avalanches de mails qui caractérisent souvent l’intégration de nouveaux collaborateurs.

Former sans formater

Aujourd’hui, il est évident pour tout le monde que l’on ne déploie pas un nouvel outil de travail sans former les utilisateurs bien en amont. Mais dans le cas d’un réseau social d’entreprise, la formation ne doit pas se contenter de transmettre l’information et d’apprendre à utiliser l’interface. Elle doit être un moment de découverte ludique pendant lequel chacun pourra envisager son propre usage, selon son mode de fonctionnement, sans pression vers une démarche forcée et formatée. L’outil doit être présenté comme un espace de liberté et d’expression, dans le respect bien sûr de la prudence et des règles qui prévalent pour toute communication professionnelle  ! L’autocensure est une cause majeure de désengagement des collaborateurs. L’expression personnelle fait partie de la culture de très peu d’entreprises et l’on peut comprendre pourquoi  : le silence est souvent l’attitude la moins risquée, d’autant plus quand on se sent jugé par ses managers. Il faut donc éviter que s’installe une crainte du RSE assimilé à un outil de surveillance.

La suite dans le numéro de Courrier Cadres & Dirigeants de décembre 2014, avec comment intégrer le RSE au cœur de la stratégie de l’entreprise et Rejoindre les rangs des entreprises collaboratives.

De nouveaux tutoriels pour Canal+

CANAL+ OVERSEAS est la filiale du groupe CANAL+ en charge du développement des bouquets TV de CANAL+ / CANALSAT à l’international et dans l’outremer Français (http://www.canalplus-overseas.com/). La filiale distribue les bouquets dans plus de 40 pays d’Afrique Subsaharienne, dans l’Océan Indien, aux Caraïbes, et dans le Pacifique Sud.

Dans le cadre de ses activités de développement de services, le Marketing développe des outils permettant aux abonnés de découvrir les services au travers d’outils multimedia, privilégiant l’interactivité avec l’utilisateur.

Lire la suite « De nouveaux tutoriels pour Canal+ »

iDeMa fait salon …

iDeMa sera présent au salon Solutions Intranet & Collaboratif & RSE. qui se tiendra les 18, 19 et 20 mars 2014. Paris Porte de Versailles.

« Travailler à distance, Echanger, Collaborer, Fédérer les salariés, Informer, Apprendre et Favoriser l’innovation… » Ce salon regroupe près de 40 exposants, éditeurs, sociétés de conseils, spécialistes du collaboratif et accueille chaque année 4 000 visiteurs.

Lire la suite « iDeMa fait salon … »